Communiqué France

 

J’en appelle à la solidarité ultra’…

Le 13 Mai 2011, notre club du Racing Club de Strasbourg jouait à Rouen un des derniers matchs de la saison, pour tenter d’accéder à la deuxième division.

Pendant tout le match, nous avons subi l’agressivité des stadiers du club de Rouen, si bien qu’en fin de match, lorsque nous nous approchions des grilles afin de féliciter nos joueurs, ils n’ont pas hésité à se ruer sur un supporter monté aux grilles pour fêter la victoire.

Notre ami s’est débattu mais plusieurs stadiers l’ont agressé. Pour lui venir en aide, j’ai bousculé un de ses agresseurs et un coup un seul est parti.

Ma réaction n’a été qu’une réponse à leur agression, mais je suis supporter, donc aux yeux de la loi, j’ai tous les torts et j’ai été jugé lourdement en conséquence.

 

Pourtant, des stadiers ont été vus avec un couteau, une bombe lacrymo, une matraque téléscopique et j’en passe. Un maître-chien a ôté la muselière de son chien et un autre stadier a eu la présence d’esprit… de retirer son gilet jaune pour ne pas être reconnu !

Pour attester de la violence des stadiers, les journaux locaux en ont témoigné dans leurs éditions du lendemain du match :

Extrait des Dernières Nouvelles d’Alsace :

À la fin de la rencontre remportée au stade Robert-Diochon, une cinquantaine de supporteurs a voulu se rapprocher du grillage entourant le terrain pour féliciter ses champions. Les stadiers — dont au moins un a tombé la veste fluorescente pour en découdre — ont fait preuve d’un certain zèle. Au terme de la courte échauffourée, on aurait déploré un nez normand cassé. Pas de quoi être fier, assurément, mais pas non plus de quoi en faire une affaire d’État.


Malheureusement, le jugement est sans équivoque et est totalement accablant :

Soit la somme de 90889,81€ ...

 

Donc, j’en appelle à la solidarité ultra’. Je ne peux pas dire que je sois ruiné puisque je n’ai pas cet argent, par contre ma vie, elle, est ruinée !

J’en appelle à la solidarité ultra’ parce que je vais devoir payer toute ma vie pour une erreur, aussi énorme soit-elle, qui m’aurait valu une autre peine si je n’étais pas supporter !

Si vous voulez me venir en aide, vous avez la possibilité de participer à la cagnotte. Quel que soit le montant, vous avez toute ma reconnaissance et toute ma gratitude.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now